Première semaine au Japon

~

Connaissez-vous la Silver Week ? Non ? Eh bien jusqu’à cette semaine je n’la connaissais pas non plus ! Au Japon, cette semaine dispose de 3 jours fériés (Mardi, Mercredi et Jeudi) lors desquels toute une partie de la population japonaise se permet une petite pause dans son quotidien over-booké. C’est plutôt une bonne chose ; quelques jours de congé pour souffler etc … TOUTEFOIS !

Toutefois je n’étais pas au courant …

Devinez qui s’est rendue pour rien à la Mairie de la ville pour faire inscrire sa nouvelle adresse sur sa Resident Card ? Qui est allée le lendemain à l’Ambassade de France A L’AUT’ BOUT D’TÔKYÔ MA GUEULE ! pour signaler son arrivée sur le sol japonais ? Et QUI s’est fait REMBARRER à chaque fois par un « Aujourd’hui c’est férié =D Repassez plus tard ! » avec option grand sourire, courbette et mec qui cache sa nintendo quand j’arrive pour éviter qu’on le grille en train de jouer à Pokémon

 

Blog00

Autant je connais la Golden Week (en Avril), mais la Silver Week, première fois que j’en entends parler ! Oui, oui, j’aurais pu me renseigner au préalable, m’organiser en conséquence et gnagnagna et gnagnagna … Redis-moi ça quand tu débarqueras au Japon avec 7h de décalage horaire dans l’nez, une petite voix vicieuse qui te fais stresser « si tu n’mets pas tes papiers à jour, ils vont t’expulser sans qu’t’es eu le temps de manger tes premiers sushi made in Japan ! HAHAHA !!! » et que la moitié de ton cerveau est en train de fondre à cause de la CHALEUR étouffante qui règne encore dans ce pays !

 

Mais qu’importe ! Ces petites excursions de la vacuité ont au moins eu le mérite de me faire découvrir quelques coins de la capitale Nipponne : les rives de la Arakawa-gawa occupée par de nombreux terrains de Base-ball (sport national !) ou la tour Mori de l’arrondissement de Roppongi.

Concernant la Share House ou je loge, je n’ai toujours pas rencontré l’ensemble de mes colocataires ! J’ai croisé en coup de vent les 3 filles qui logent à mon étage, juste le temps de dire bonjour, demander le nom et savoir d’où elles viennent (Japon, Italie et Suède) avant qu’elles ne disparaissent ! J’ai rencontré un compatriote dans la cuisine Jeudi en fin d’après-midi avec qui j’ai pas mal papoté et qui m’a informé que, dans cette Share House, la plupart des occupants travaillent à des horaires un peu bizarres. Du coup, même s’il habite là depuis 2 mois, il n’a toujours pas rencontré l’ensemble des occupants o.O !

Blog001

Blog02

 Mon petit trip personnel, c’est de regarder la présence ou l’absence de chaussons devant les portes des chambres ! Car ici, on ne rentre PAS dans sa chambre avec ses chaussons ! Du coup il est facile de savoir qui est à la maison et qui n’y est pas.

~

 

Blog03En ce qui concerne mes visites, la première digne de ce nom s'est déroulée Jeudi : visite du parc d’Ueno ! C’est un peu l’équivalent du Central Park de New York, un coin de verdure gigantesque perdu au beau milieu des buildings et de la vie citadine ! On y trouve plusieurs temples et musées de différentes tailles, un zoo, un lac, des échoppes de nourriture, des artistes de rue et des CLOCHARDS. Et oui, l’ensemble du parc à beau être très agréable à visiter (préparer quand même de bonnes pompes pour crapahuter), propre, sécurisé, hyper fréquenté, on trouve pas mal de sans-abris dans différents coins d’Ueno.

oh ! un petit escalier en terre ! Comme c’est mignon ! Montons voir ce qu’il y a là-haut ! Peut-être un mini-totoro ? SAPERLIPOPETTE ! LE QG DES CLODOS ! Euhm … bon comment je fais là ? Ils me regardent tous assis sur leurs rondins  Okay en premier, courbette d’excuse avec visage serein *s’incline*, puis sortir le parapluie et l’ouvrir pour la descente, peut toujours servir d’arme en cas d’attaques furtive dans le dos !

Note explicative : Au Japon, il y a un problème de violence envers les sans-abris : des bandes de jeunes font parfois des descentes dans les camps de SDF et s’attaquent au peu de biens que possèdent ces personnes. Certains jeunes vont parfois jusqu’à s’en prendre physiquement aux SDF. Du coup, les sans-abris se positionnent dans certains endroits touristiques afin de ne pas se faire surprendre par des salauds en manques d’occupations.

Blog04

 Après être passée faire un coucou aux Pandas géants du zoo, je suis sortie du parc pour pousser à pied jusqu’à l’Université de Tôkyô – Tôdai Gakuen. Le campus est gigantesque mais dans un style architectural qui n’a rien de japonais entre le campus américain de Harvard et les constructions du 3ème Reich … mais non c’était pas moche ! Juste un peu chelou … On m’a laissé entrer tranquille pépère, sans me demander ma carte d’étudiante, mon prof’ principal, mon livret de famille, ma pointure de pied et toutes les autres questions que l’on te pose quand tu veux simplement assister à tes cours à la Sorbonne.

 

Le même jour, j’avais prévu d’assister à une soirée Franco-Japonaise organisée par Bonjour-Tôkyô à Ginza. Le rendez-vous était à 19h30 et même si j’avais un peu mal aux pieds d’avoir marché toute la journée, j’étais super motivée ! Je prends l’adresse, pas de problème pour le métro mais ça se complique au moment de sortir à la station de Ginza : quelle sortie empreinter parmi les 10 disponibles ?! Je choisi au hasard et débouche sur une très grande avenue bordée d’immeubles GIGANTESQUES et de néons aux couleurs criardes de tous les côtés !

 

J’ai cherché sous la pluie pendant 1h30 le bâtiment sans jamais le trouver …

 

106592209_o

 

~

Le meilleur moment de la semaine fut sans aucun doute ma visite de Kamakura et Enoshima ! Le vendredi soir, mon colocataire japonais Shun, que je croise presque tous les soirs lorsqu’il rentre du boulot (à 21h O.o !) et avec qui je papote pas mal depuis que je suis arrivée, me propose d’aller dans la préfecture de Kanagawa histoire de visiter un peu les alentours de Tôkyô avec l’un de ses amis. A la limite de l’hystérie que l’on me propose enfin une sortie en groupe dans un coin que je rêve de découvrir depuis que j’ai bossé mes premiers cours d’histoire japonaise, j’accepte tout de suite !

Blog05-7

 Départ le samedi à 8h du mat’ et direction le sud, l’océan pacifique et Kamakura ! J’en ai pris pleins les mirettes ce jour-là ! On a commencé par le temple Hachiman-gu, dédié au dieu de la guerre ou pleins de japonais viennent y célébrer leur mariage traditionnel perso ça me laisse perplexe cette histoire de mariage dans le temple du dieu de la GUERRE et ou j’ai acheté mon premier Mikuji (petite prédiction). Pendant que l’on marchaient, Shun et Ito m’ont demandé quel était le mot le plus compliqué en français : je leur ai répondu « Anticonstitutionnellement » en leur expliquant que, en gros en très gros, ça signifiait « non ». Du coup, Shun s’est mis à sortir ce mot dès qu’il fallait dire non :O

 

Blog06

« C’est par là ? »

« Anticonstitutionnellement ! =D » option accent Jap’ qui écorche de ouf’ le mot

« Ca se mange ce truc là ? »

« Anticonstitutionnellement !!!! »

On a poursuivi notre chemin jusqu’au Zenihara Benten ou, comme le veut la coutume, j’ai lavé un billet dans la source sacrée en espérant obtenir chance et fortune les personnes à côté de moi entonnaient des espèces d’incantations un peu flipantes : « argent, argent, argent, vient à moooOoooi ». Nous nous sommes ensuite dirigés vers le DAI-BUTSU ou GRAND BOUDDHA et nous sommes montés dans sa TETE ! eh oui, l’honorable Bouddha Amida à la tête creuse ….

 

Blog07

 

En chemin, je me suis acheté mes tous premiers dango (sorte de gâteau fait de pâte de riz). Prenez garde ! Ces ptites boules à l’air innocent sont galères à manger ! Enrobées de différentes sauces qui collent aux doigts, vous risquez de vous en foutre un peu partout en les mangeant !

Blog08

 La visite se poursuivait sur l’ile d’Enoshima ou l’on m’a appris l’expression いその匂い qui signifie « odeur iodée » et où l’on a déambulé dans la rue principale avant de retourner à Kamakura pour faire de long en large la rue commerçante « ANTICONSTITUTIONNELLEMENT ! ».

Comme j’avais dit aux garçons que je n’avais pas encore beaucoup d’expériences concernant la cuisine japonaise, ils m’ont fait gouter à 36 milles trucs qui se vendaient dans cette rue le poisson à 16h30 ça passe pas super bien mais bon ….

~

Voilà pour cette première semaine ! Restez connectés : je poursuis mon exploration de Tôkyô tout le mois prochain et j’espère bien rencontrer toujours plus de monde avec qui partager mes visites ;P

Blog09-2