20c9c154a38cc43581712a99f6e61c13

Après les quatre journées de 12h passées au resto’ en fin de semaine dernière, j’ai mis pas mal de temps à me remettre du passage à la nouvelle année. Mes pieds ont été inutilisables pendant deux jours, mes bras ne supportaient plus de tenir la moindre pile d’assiette et mon dos criait à l’agonie dès que je me penchais.

Qu’on se le dise, la restauration est un univers de souffrance surtout quand tu travailles en sous-effectif, que la machine à prendre les commandes déconnes et que ton Patron se met à passer ses nerfs sur tes collègues …

 

00 Sushi

Bref’, cette semaine je me suis offert des vacances « Flemmardons à la Share House » : traine au lit jusqu’à 7h30 sans rire, pour moi ça équivaut à une grasse mat’ de princesse ça !, bain relaxant pendant 45 minutes « Chloé-chan ! J’voudrais m’brosser les dents ! », prendre le temps de se faire autre chose à manger que des plats instantanés ou des salades composées mon carotte-cake et mon rôti de porc ont annihilés tous les projets de régimes post-nouvel an de mes collocs’, végéter devant l’ordi et des animés, ETRE SOUDAIN PRISE D’UNE FOLIE FURIEUSE « Cette maison est dégueulasse, SORTEZ LES ASPIRATEURS, BALAIS ET EPONGES ! MWAHAHA !!! », admirer un coucher de soleil flamboyant sur son balcon en sirotant un thé macha-mûres-des-bois qui m’a coûté la peau des fesses, mais qu’est-ce qu’il est bon !

.

 

046

J’ai quand même eu la force de sortir pour une expédition à Amanohashidate avec les collocataires en début de semaine ! Pour bien commencer l’année, les Japonaises de la maison ont décidées qu’elles voulaient « marcher sur leurs problèmes de l’année passée. Pour cela, rien de tel que de marcher sur l’eau ! »

.

Oui, mes collocs japonaises sont les réincarnations du Christ.

 

035-3Amanohashidate est en fait une ville du Nord du Japon, au bord de la mer intérieure du Japon ou de Chine, c’est vous qui voyez, réputée pour la curiosité de sa configuration : une fine bande de terre relie deux extrémités d’une même baie. Vue de haut, cette bande de terre ressemble à un pont et si vous vous tenez dessus, vous êtes entouré par l’eau (lac d’un côté, mer de l’autre). Le nom Amanohashidate pourrait être traduit comme suit « Le Pont du Ciel qui se tient debout ». Marcher dessus a donc une signification très forte pour les Japonais. Si vous vous approchez suffisamment du rivage au niveau de la côte gauche (coté lac) vous avez l’impression de marcher sur l’eau mes collocs ne sont donc qu’à moitié timbrées !.

 

.

 

043-3

Nous avons donc loué une voiture et en route pour deux heures de trajet ! Resto’ de spécialités marines, balade le long du « Pont du Ciel », grimpette dans les pins, trempette dans la Mer Intérieure du Japon (ou de Chine) fin’ Moi j’ai juste trempé un doigt pour la postérité, mais mon colloc’ Australien a carrément été jusqu’aux mollets :O et pour finir, petit tour en bateau sur le lac !

Une belle journée où l’on a tous bien rigolé !

Les collocs avec lesquels je suis partie étaient ce que je nommerai les « Cinq de Base » car nous avons eu une déferlante de nouveaux arrivants en milieu de semaine ! En l’espace de trois jours, quatre résidents qui débarquent les uns après les autres : une Française, un Belge, une Coréenne et un Hollandais ! Bon, c’est aussi un peu pour cela que je n’ai pas trop bougé de la Share House : je voulais accueillir, voir et espionner les nouveaux !!!

.

054

Avec l’arrivée de tous ce beau monde, on a enchainé les soirées bouffes à la Share House : Carotte-cake-party, Nabe-party, Thai-Curry-party (x2) … Plein d’agitation dans la maison ! Ca fait plaisir =D

Mais un évènement perturbateur est venu chambouler le petit quotidien larvaire dans lequel je commençais à me prélasser avec délices … Mon Patron m’a contacté pour obtenir le numéro inscrit sur « My Number Card », problème : je n’ai jamais eu cette carte car elle est arrivée à mon ancienne adresse à Tôkyô. Ce fichu numéro étant maintenant obligatoire sur les fiches de paye japonaise (depuit le mois dernier ! Whou … c’est sympa de me prévenir maintenant …), je me vois dans l’obligation d’organiser une expédition en direction de la Capitale !

 

20100120_1155023

Il faut savoir qu’en partant de Tôkyô, j’ai … comment dire … oublié de signaler que je déménageais à Kyôto (procédure de déménagement qui fera l’objet d’un article la semaine prochaine). Du coup, l’ensemble de mon courrier officiel est envoyé à mon adresse de Tôkyô et la Mairie de Kyôto refuse de changer mon adresse temps que je n’ai pas prévenu de vive voix la Mairie de Tôkyô oui c’est un vrai bordel !.

Me voici donc à lancer à tout va des appels aux amis de Tôkyô pour un hébergement par-ci par-là, regarder les trajets en bus de nuit qui coûtent une bagatelle par rapport au train et préparer toute la paperasse nécessaire pour mon changement d’adresse.

Vraie galère …

… mais en même temps, vachement contente d’aller faire un coucou aux copains de la Capitale =D

 

041

 

 

La semaine prochaine … pas de Journal de bord !

parce que je serai à Tôkyô, sans ordi ni wifi !

Par contre, il y aura bien un article Jeudi !

Notez qu’une nouvelle vidéo à fait son apparition sur le journal de bord de la semaine dernière ! Elle compile tous mes meilleurs moments du mois de Décembre !

et puis si vous vous ennuyez, vous pouvez toujours relire les quelques 40 posts de ce blog ! Ou réviser votre japonais ….