Archipel aux milles et unes facettes, le Japon est un pays qui demande une certaine organisation lorsque l’on souhaite voyager d’un bout à l’autre de ces différentes îles (rappelons que l’archipel regroupe plus de 6500 îles éparpillées à travers l’Océan Pacifique !). La plupart du temps, le visiteur étranger se cantonne aux 5 iles principales : Hokkaido, Honshû, Kyûshu, Shikoku et Okinawa parce que sur les iles lointaines, on se demande quand même si l’on est toujours en territoire japonais : accent bizarres, coutumes indigènes, monstres tropical au détour d’un palmier …. Avec ces 5 iles, il y a déjà de quoi voir pas mal d’aspects très différents du Japon ! Mais comment circuler et optimiser ses déplacements ?

.

 

01BLOG

Les trains

Rendus très célèbres par le Shinkansen (train à grande vitesse : de 275 à 320 km/h), le Japon possède un des réseaux ferroviaires les plus performant au Monde ! Que cela soit au niveau des dessertes, de la ponctualité, du confort ou encore du savoir-vivre de ses passagers, prendre le train au Japon est souvent plus agréable que dans bien d’autres pays sauf à Tôkyô … à 18h, en gare d’Ueno/Shinjuku/Shibuya … ne tentez même pas d’y entrer en plein été, décès par asphyxie garantit …

Plusieurs compagnies de trains se chamaillent pour attirer toujours plus de les clients sur leurs rails. Ne soyez donc pas surpris si, au cours d’un changement, vous deviez passer par 30 mille portiques différents avant d’atteindre votre prochain train …

Selon les compagnies et les types de trains (Japan Railway/local/Express/Semi-express/Normal), les dessertes se font plus ou moins vite. Prenez garde à toujours vérifier dans quel type de train vous montez O.o eh ? Bah ? Pourquoi il ne s’est pas arrêté ?! C’était ma gare ! Comment ça « c’est un express et le prochain arrêt est dans 45 km ?!? »

.

 

02BLOG

 

=> Le JR Pass

La plupart des touristes en visite au Japon investissent dans un JR Pass qui permet à son possesseur de voyager en illimité sur les lignes Japan Railway durant une durée définie.

Il en existe plusieurs sortes qui s’adaptent à vos besoins (zones que vous souhaitez visiter, Pass enfant/adulte, en fonction du temps de séjour …). Ces pass permettent une réelle économie lors de vos déplacements à travers le Japon ! Vous rentabilisez extrêmement vite leur coût car les lignes de trains japonaises sont souvent très chères ! Imaginez : un aller simple Tôkyô-Kyôto coûte la bagatelle de 13000 yen, soit 100€. Avec l’achat d’un JR Pass national d’une durée de 7 jours (219€) vous pouvez circuler en illimité sur le territoire et faire tous les allers-retours que vous souhaitez !

Attention cependant ; seul les touristes peuvent obtenir un JR Pass. La mention « séjour temporaire » est obligatoire, les personnes en Visa Travail, Visa Vacances-Travail, dans un cadre militaire/diplomatique/culturel/de recherches/d’affaires n'y ont pas droit ! tristesse infinie ...

Le JR Pass ne s’achète PAS au Japon ! Il faut le commander dans votre propre pays ! Vous recevrez par la poste un « bon d’échange » à remettre dans un bureau JR au JAPON ou l’on vous délivrera le-dit Pass.

Pour plus d’information : Japan Rail Pass

.

 

501dc235b586ce46555eb35d738be6c7

 

Les Bus de Nuit

Que vous soyez au Japon pour un court séjour lors duquel vous enchainez les visites aux quatre coins de l’archipel ou bien que vous souhaitiez juste aller rendre visite à vos amis résidents à KiraKira-Mura, les bus de nuit s’avèrent être un excellent moyen de transport !

En plus d’être diablement plus économique que les trains (jusqu’à 6 fois moins cher !), les bus de nuit on l’avantage de vous faire gagner du temps lors de vos déplacements : vous ne perdrez pas une minute de votre journée à compter les pâquerettes par la fenêtre ! Embarquement, extinction des feux et hop : DODO. Bon … c’est vrai que ce n’est pas toujours extrêmement confortable … les places à côté de la fenêtre sont souvent fraîches à cause de vitres mal isolées, celles de l’allée ne permettent pas vraiment de poser sa tête et vous êtes réveillé toutes les 3 heures par la pause-pipi. Mais qu’importe ! C’est un moyen de transport qui reste très pratique et économique en particulier pour ceux qui n’ont pas le droit au JR Pass et qui doivent raquer pour le moindre trajet en train …

.

 

03BLOG

Comment réserver un trajet en bus de nuit ?

1) Au guichet : Rendez-vous au guichet de gare le plus proche pour voir les horaires, le coût et les destinations des différents bus de nuit.

(nom de la destination)に行くのNight Bus の時刻表は何ですか?

(...) ni iku no naito basu no jigokuhyô wa nan desuka ?

Quels sont les horaires des bus de nuit en direction de ... ?

Il existe différentes catégories de bus, plus ou moins confortables. Certains vous fournissent des petites couvertures, d’autres ont les toilettes intégrées au véhicule, quelques rares permettent de s’allonger presque complètement sur votre siège. Notez que les places près de la fenêtre nécessitent souvent un surcoût. Les prix en vigueur au guichet s’échelonnent entre  ¥ 4000 et  ¥ 6000 (pour un aller Tôkyô-Kyôto par exemple, soit deux à quatre fois moins cher que par train).

.

 

4e6d07d9fc224dd93e564c92ca887d08

 

2) Par Internet : si vous n’avez pas un japonais qui peut vous aider dans les alentours, oubliez tout de suite cette démarche. Les sites de réservations en lignes sont en effet extrêmement mal fichus ! Même les natifs japonais ont souvent du mal à réserver et payer leurs billets de bus via ce système ! Je vais tout de même tenter de vous éclairer sur la procédure !

Vous devez tout d’abord inscrire vos destinations dans votre barre de recherche internet EN JAPONAIS ! Par exemple : 東京京都 夜行バス (bus de nuit de Tôkyô vers Kyôto). Vous tombez ainsi sur plusieurs sites de comparateurs 100% japonais. Là il vous faut choisir le jour, le terminal d’embarquement, celui d’arrivée et le comparateur vous propose différentes compagnies de bus répondant à ces critères.

Sélectionnez celles qui vous intéresse, le site vous re-dirige alors vers la page internet de la compagnie et vous devez alors remplir tout un tas de blabla pour 1) ouvrir un compte, 2) décider du moyen de paiement. Cette démarche est relativement casse-tête : vous devez choisir entre payer dans un Konbini ou par internet. Préférez la deuxième option car payer dans les Konbini nécessite tout un tas de manip’ sur une machine en japonais.

VOUS NE POUVEZ PAS PAYER AU MOMENT DE MONTER DANS LE BUS !

En espérant que ces quelques infos puissent vous aider lors de vos vadrouilles =D