Envie d’expérimenter le monde du travail nippon ? D’avoir un petit revenu pour financer ses sorties, visites, soirées bars, payer son loyer, pouvoir se nourrir rayer la mention inutile ? Ou tout simplement éviter de vous ennuyer comme un rat mort dans votre chambre face à votre ordi ?

Pas facile de savoir par où commencer dans un pays dont la langue et les codes n’ont rien à voir avec ceux de la France ! Ou puis-je trouver des annonces ? Comment se passe un entretien d’embauche ? Que dois-je fournir comme documents ?

Personnellement, j’ai eu la chance de trouver très facilement quelques petits jobs. Je n’ai donc que peu d’expérience à proprement parlé dans la recherche d’emplois mais je vais tout de même tenter de vous fournir quelques pistes et conseils !

 

653a78c2f317a42ea5303fa8d61a7307

 

Jobs, Temps-Partiels, Petits boulots :

Appelé communément « baito », ces emplois aux horaires relativement flexibles sont très prisés par les jeunes japonais (du lycée jusqu’aux trentenaires). Ils permettent de travailler quelques heures par jour ou par semaine sans empiéter sur votre emploi du temps principal (par exemple, les études). Il arrive souvent que la catégorie de 20-30 cumule un emploi « normal » avec un baito afin de joindre les deux bouts (les salaires de départ en entreprises sont souvent bas). D’autres diversifient leurs activité en collectionnant les baito : serveur le jour, professeurs particulier en fin d’après-midi, agent de circulation la nuit.

Si vous êtes du genre « J’fais un PVT pour visiter et expérimenter le Japon, pas pour faire des sous, voir toujours les même têtes, toujours le même bureau, toujours les mêmes gestes et finir en dépression », ce type de boulot est parfait pour vous ! Ne vous attendez cependant pas à un salaire mirobolant !

.

 

182916ca6d611c033a8e44299505a3ff

Comment dégotter un baito ?

L’avantage des baito est que vous n’avez généralement pas besoin de parler japonais ! Mais n’oubliez pas que meilleur sera votre niveau dans cette langue, meilleures seront vos chances de trouver facilement un emploi et de discuter des conditions d’embauche (horaire, salaire etc …).

Top des baito les plus populaires chez les PVTistes : Professeur de langue (ou Café de conversation), Restauration, Hôtellerie, Mannequinat, vente, traduction …

.

 

d57e2d413e40e8653f346998b5458f06

 

1)      En écumant internet ! D’innombrables sites proposent des offres d’emplois : il suffit généralement d’inscrire votre localisation, le domaine qui vous intéresse (restauration, hôtellerie, vente …) et de trier le résultat obtenu.

Prenez garde aux sites 100% japonais ! Ce sont généralement ce que l’on appel des Baito-Center qui regroupent et mettent en ligne toutes les annonces possibles. Si vous êtes intéressé par l’une d’entre elle, il vous faut contacter le Baito-Center pour expliquer pourquoi ce job vous plait. La personne au bout du fil contactera alors l’annonceur originel pour voir avec lui si vous êtes éligible pour un entretient autant vous avouez que malgré mon niveau de japonais, je n’ai jamais eu d’entretient via ce système-là !

.

 

pic-job-interview-264x300

2)      En allant montrer votre tête et dire はじめまして、私はフランス人でアルバイトを探しています。 Hajimemashite, watashi wa Furansu jin de arubaito wo sagashiteimasu (Enchanté, je suis Français et je cherche un temps-partiel). Y aller au culot est une technique à double tranchant dans ce pays : elle peut parfois faire peur au Patron ou vous valoir au contraire son respect ! Munissez-vous d’un Rirekisho (CV à la Japonaise trouvable dans les 100yen-Shop)* que vous déposerez et n’hésitez pas à revenir plusieurs fois jusqu’à obtenir une réponse clair et net de la direction Vous voulez de moi OUI ou NON ?!

 

3)      En vous rendant à tout un tas de conventions, rencontres, réunions d’expatriés ! N’oubliez jamais que, dans le monde du travail, les relations et contacts sont ce qu’il y a de plus important ! Le pistonnage est la première source d’emplois de par le Monde !

Si vous parvenez à décrocher un entretient avec un employeur japonais, celui-ci se déroule généralement de cette manière : on vous demande de fournir un Rirekisho* et de poser vos fesses sur la chaise en face du chasseur de tête qui vous déblaterera pendant 15 à 45 minutes le type d'emplois pour lequel vous postulez genre vous avez jamais lu l'annonce ...

.

 

Keiko-Takemiya

Emplois longue durée :

Beaucoup de PVTistes utilisent leur visa afin de commencer à chercher un « véritable emploi » au Japon pour enchainer sur un Visa Travail et pouvoir rester et résider sur le long terme dans l’archipel. Pour espérer décrocher ce type d’emploi, il va sans dire qu’un bon niveau en Japonais vous sera d’une grande aide. Bien sûr, vous pouvez toujours vous trouver une compagnie étrangère dont la langue principale sera l’anglais/l’allemand/parfois le français, mais n’oubliez pas que la capacité à communiquer et échanger avec les natifs du pays où est implanté l’entreprise est grandement appréciable !

 

De plus, gardez en tête que le travail en entreprise au Japon est TRES différent de la France ! L’idée selon laquelle « il faut tout donner pour l’entreprise » est ancrée dans l’esprit japonais ! Préparez-vous donc à enchainer des journées de 12h avec heures sup’ et Nomikai (soirées picole) obligatoire après une dure journée ! La découverte du pays ou la vie de famille s’avèrent souvent compliqué dans ces cas de figure.

.

 

 

a5a312a05b29bc931e2712eeac9dfa8d

Les liens utiles :

Pour tous ce qui concerne les liens vers des sites de recherches d’emplois, je vous recommande vivement de lire l’excellent article très détaillés de MyCrazyJapan ! Il fournit tout un tas d’adresses avec la description de ce que vous pourrez y trouver !

J’ajoute le site expat.com qui propose aussi quelques offres d’emplois avec des annonceurs français qui vous répondent généralement assez rapidement.

Tenté par le mannequinat ? Voici les deux entreprises les plus sérieuses et encadrées en la matière : Free Wave et Lazaris.

Si vous souhaiter tenter l’aventure de jeune fille au Pair : aupairworld.com

N’oubliez pas que le Wwoofing peut aussi s’avérer être un bon choix pour allier travail-découverte du pays ! choisissez bien vos hôtes par contre …

 

 

Gif9

 

*Pour remplir votre Rirekisho, ne vous prenez pas la tête à transformer en katakana le nom de tous vos établissements scolaires. Ecrivez-les en Romaji, c’est plus classe sur le papier. Cependant, vous devrez écrire en kana et kanji votre nom, coordonnées, pourquoi cet emploi vous intéresse et vos disponibilités.