Ceci est un message du Ministère de la santé : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Il est à consommer avec modération. surtout lorsque tu es sous les cerisiers entourée de tes potes japonais … Y’aura que toi pour faire Sam !

619

 

617

Ah, le Hanami !

Une fête annuelle, éphémère, durant le temps de la floraison des cerisiers. Autrefois moment propice pour « s’éveiller » à la beauté de la Nature et à sa pureté primaire. Idéale pour se laisser emporter par de soudaines envies artistiques comme la peinture, la poésie, la danse, la musique ou le chant. Tous Gaijins (étrangers) s’intéressant de près ou de loin à la culture Japonaise ont forcément entendu parler de ce moment convivial ou les familles, amis ou groupes d’entreprises se réunissent sous les Sakura (cerisiers) japonais pour parler, manger et surtout, surtout … POUR BOIRE !

.

616-2

Depuis que je suis arrivée au Japon, j’ai plusieurs fois souligné dans mes journaux de bord ou mes différents articles que les Japonais ne tiennent pas l’alcool et boivent relativement peu par rapport aux Occidentaux  je considère qu’être complètement déchiré après deux bières est ce que l’on appelle « être faible face à l’alcool ». Bien sûr comme partout, il existe parfois quelque exceptions genre Rie, ma partenaire depuis plus d’un mois pour mes soirées-bars. Une japonaise avec une telle descente s’est rare =D mais la grande majorité se retrouve cul-par-dessus-tête en quelques verres.

.

Afin d’éviter de honteuses situations, beaucoup de Japonais limitent drastiquement leur consommation d’alcool.

SAUF …

… durant le Hanami !

 

693

Cette semaine était la meilleure période pour admirer les cerisiers, j’ai donc enchainé les sorties de jour mais aussi assisté à plusieurs Hanami de nuit avec différents groupse d’amis. Il faut tout d’abord : 1) trouver le bon endroit sous les arbres en fleurs, 2) installer une bâche ou des nattes, 3) apporter son casse-croûte ou faire un tour dans les innombrables stands de nourriture et enfin, 4) commencer à trinquer !

 

621

Suivant mes habitudes Européenne, mes soirées ont tendance à débuter aux alentours de 21h. Sauf que, à 21h, la grande majorité des Japonais fêtant le Hanami sont déjà complètement pompettes ! A peine le temps de boire ma première gorgée de bière que le groupe voisin de Japonais se lancent dans un concours de shoots et finissent par aller vomir 5 mètres plus loin « euh … en fait j’ai plus tellement faim… Fred, tu veux mes takoyaki ? *sur la photo ci-contre se sont bien des takoyaki !* » , une nana aux yeux exorbités te secoue comme un prunier pour que tu prennes un selfie avec elle « whaaaa une gaijiiiiiin !! Hihi ! T’aimes le Japon ? Dis dis dis ?!?! », un employé en costard se fige à côté de toi et se met à fixer le bout de ses chaussures en vacillant de temps à autres la réponse à toutes ces questions ?.

Le Hanami est donc un moment lors duquel on découvre de nouveaux aspects de la personnalité des Japonais …

.

652-2

J’ai eu une belle surprise en début de semaine lorsque mon meilleur pote japonais habitant à Tôkyo (Shun) à débarqué du jour au lendemain dans le Kansai :

« Chloé ! J’ai du taf après-demain à Nara donc demain j’arrive à Kyôto ! »

« :O ! Yattaaaaaaaaa !!! »

Trois mois que je ne l’avais pas vu, du coup journée avec lui à le balader à droite et à gauche, faire un arrêt à la Share House pour qu’il demande le curriculum vitae de tous mes collocs « Chloé-chan, ton ami est de la police ? », goûter les spécialités de la ville à chaque fois je mange comme 4 lorsqu’il est avec moi … et finir par un Hanami sous quelques gouttes de pluie ou l’on a commencé à organiser quelques trucs pour le mariage de son frère auquel j’assisterai en Juin « Mon frère veut une nouvelle voiture donc achètes lui une miniature pour que l’on s’paye sa tête ! » !

.

639

Ces derniers jours, j’ai visité et re-visité tout un tas de truc grâce à mes missions de guide : les clients de cette semaines étaient trois Italiens de Milan ayant expressément demandé une guide francophone pour pratiquer le français Wtf ?!. Ils étaient gentils et posaient beaucoup de questions sur le Japon et sa culture mais leur côté un peu trop « Intellectuels du Dimanche pétés de tunes » m’a parfois mise mal à l’aise genre on a tout appris dans le guide avant de venir. Pas mal regretté la Mamie-Baroudeuse de la semaine dernière … Le dernier jour de visite fut une horreur : une pluie battante de 8h du matin à 7h le soir ! Trempée jusqu’à la moelle … Avec cette grosse saucée, beaucoup de cerisiers ont commencés à perdre leurs pétales prématurément !

656

 

Dès que j’ai eu de nouveau du temps de libre, je me suis précipitée dans les endroits que j’avais auparavant noté comme « bon pour la saison des cerisiers » avant qu’ils ne perdent leur charme printanier. La plus belle découverte à sans aucun doute été le Jardin botanique de Kyôto ou, en plus des Sakura, il y avait des dizaines de fleurs magnifique à admirer ! Le jardin est immense et j’y ai bien passé trois bonnes heures ! Le retour à la Share House s’est fait après une longue balade avec mon noble destrier à deux roues le long de la rivière Kamo-gawa bordée de cerisiers. Un régal !

.

.

670

Quittant ma collocation la semaine prochaine, je commence à m’occuper de tout un tas de paperasse administrative comme le changement d’adresse qui m’avait bien pris le chou en quittant Tôkyô, prévenir la banque, le consulat etc … En plus de cela, je dois trouver un nouveau propriétaire à ma bicyclette bien-aimée … Cela me brise le cœur de me séparer de ma Scarlette mais impossible de la coincer dans la valise !

 

699

J’ai eu droit à ma « Bye Bye Party » hier soir avec l’ensemble des collocs dans un lieu très spécial : une boutique de glaces géantes ! Je passe devant toutes les semaines et la taille et le prix de leurs « Parfaits Glacés » est impressionnant ! Comme j’en ai parlé rêveusement plusieurs fois à la Share House, mes collocs se sont dit qu’il fallait tester ça avant mon départ !

 

694

Vu que toute la Share House était dispo, petite salle privée pour treize personnes et deux énormes montagnes de crème glacé ! Y’a pas à dire, ça a de la gueule ! Par contre, niveau goût et service, on a été assez déçu : alors que la serveuse amenait des verres d’eau, elle a renversé le plateau sur une de mes pauvres colloc’ japonaise qui s’est retrouvée complètement aspergé heureusement qu’elle n’avait pas encore enlevé son manteau.

698

 

La serveuse s’est à peine excusée, nous a filé deux serviettes microscopiques et est partie prendre la commande d’un autre client dans une des pièces adjacentes ! j'vais t'les saquer sur TripAdvisor, tu vas voir !

Concernant l’énorme Parfait, la partie émergée était très bonne : différents fruits et des glaces aux goûts variés (cookies, sakura, fraise, choco, caramel etc …). Par contre, dès que l’on s’est attaqué au « milieu » et au « socle », un véritable iceberg nous est apparu ! Un bloc de glace compacte ! On a alors sorti les couteaux et le massacre du Parfait Glacé a commencé !

.

700-2

 

Comme la boutique est située dans un coin un peu perdu de Kyôto, on s’est ensuite baladé à la recherche d’un bar ou se poser ensemble : au détour d’un carrefour, un petit bar complètement vide nous est apparu ! On est entré en annonçant « TREIZE PERSONNES » en mode « on prend le contrôle de votre établissement, toute forme de résistance est inutile » le Patron qui faisait son Sudoku a relevé la tête et halluciné en voyant cette invasion de jeunes composée à 50% de Gaijins ! On lui a terminé un fut de bière, une bouteille de liqueur de prune et méchament tapé dans son garde-manger oui, les collocs avaient encore faim après le Parfait ...

 .

La semaine prochaine : derniers jours dans la Share House et dernières sorties en solo avant le DEBARQUEMENT de ma MAMAN en fin de semaine !!!!

N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à mon compte Flickr pour admirer toutes les photos de cerisiers en fleurs que j'ai mis dans la boite cette semaine ! 

 

678