1013

Après plus de cinq mois passés dans le Kansai et la zone ouest du Japon, me voici de retour dans le Kanto ! Juste après le départ de ma Mère qui m’a vachement allégée niveau bagages !, j’ai tout de suite embarqué pour mon dernier voyage en Shinkansen j’l’aime pas c’train, même si il est pratique >.< . Petit arrêt chez la Famille Aoki dans la Préfecture de Kanagawa pour un week-end retrouvailles-évitons-que-Chloé-déprime-vu-que-sa-Maman-est-repartie et organisation du Mariage en Juin !

 

995-1

Entre les Pères des deux futurs Mariés qui sont plus ou moins en forme (fête d’entrée et de « bon courage » le soir de mon arrivée pour le Père de Ryôhei qui se fait opérer du genoux, celui d’Miki qui est encore en convalescence après un problème cardiaque) et la date de leur Lune de Miel en France et en Espagne qui se rapproche mais pour lesquelles ils n’ont encore rien réservé même pas l’billet d’avion JE SUIS UN PEU INQUIETE !

J’ai aidé et conseillé du mieux que j’ai pu, offert tout un tas de cadeaux de « félicitations pour votre mariage » (parce que au Japon on n’offre pas de cadeau durant la journée de mariage). Même si le stress commence à monter, ils ont mis de côté tous leurs inquiétudes pour passer deux merveilleuses journées avec moi !

 

1009

Lors de mes deux dernières visites chez eux, ils m’avaient emmenés sur des spots très sympas pour admirer le Mont Fuji. Mais cette fois ! C’est SUR le Mont Fuji que nous sommes allés !

Pas au sommet, mais jusqu’au plus haut niveau accessible en voiture (la 5ème étape ! Les 6, 7 et 8ème étapes ne sont accessibles qu’en marchant et la saison d’ascension ne s’ouvre qu’à partir de Juillet !). Entre la vallée et la 5ème étape, la température est descendue de 10°C ! Il faut dire que 2400m d’altitude, c’est quand même haut du mal à respirer :/. Le temps était un peu brumeux mais j’ai tout de même eu une très belle vue de cimes enneigées et des pentes escarpées recouvertes de pierres magmatiques !

 

1010

 

Après cette superbe sortie, il était temps de repartir vers un challenge personnel : pour ceux qui me suivent depuis le début de mon aventure, peut-être vous rappelez-vous de ma période de Wwoofing au fin fond des montagnes de la préfecture de Tochigi (nord de Tôkyô). Mon séjour de 18 jours avait été très, très éprouvant : famille altermondialiste refusant la civilisation, pas d’eau courante ni de chauffage en plein mois de Novembre, des cafards partout, trimer de 8h du mat’ à 19h avec une heure de pose … bref’ un wwoofing hard-core.

 

i_are_druid_by_uzi_muzi

J’ai beaucoup hésité avant de faire une nouvelle demande d’hébergement chez de nouveaux hôtes de Wwoofing : d’un côté je ne voulais pas rester sur cette « expérience difficile » et d’un autre côté j’étais flippé de retomber sur une famille barrée qui refuserait que je me lave plus de deux fois par semaine et me demanderai d’éplucher 10kg de champignons en deux jours à l’aide d’outils rouillés non je n’exagère pas ! Jetez un œil là !

 

1019

Finalement, j’ai pris mon courage à deux mains et me suis rendue dans la préfecture d’Ibaraki chez des hôtes au profil plutôt rassurant : près d’une ville au cas où je devrai m’enfuir en quatrième vitesse, avec des magasins pas trop loin en cas de famine prolongée, avec au moins 10 bonnes recommandations d’autres wwoofeurs etc…

.

1026

J’ai débarqué dans une petite bourgade un peu paumé mais civilisée, accueillie par Masako-san, la mère de famille qui préfère qu’on l’appelle Dorothy Wtf ?. A mon arrivée, une autres Wwoofeuse était déjà présente : Karen, une mexicaine BackPacker allant de wwoofing en wwoofing. Nous avons chacune notre chambre dans une annexe de la maison un peu vieillotte mais confortable.

Masako-san est une japonaise assez surprenante : si c’était une gosse, on la qualifierait d’hyper-active ! Elle est parfois un peu difficile à suivre mais sa bonne humeur et sa dévotion dans tout ce qu’elle entreprend la rend très agréable à vivre. Hôte depuis maintenant plus de 11 ans, elle est rodée niveau « organisation des tâches et planning de travail ». Notre quotidien oscille entre travail dans le champ (pas plus de 3h par jour), aide à la cuisine mais elle a surtout besoin de notre aide lors des différents cours d’anglais qu’elle enseigne aux enfants et parents de la ville (environ 7h par semaine).

 

1024

Très portée sur tout ce qui est « naturel » elle nous entraine aussi dans ces cours « d’aroma thérapie » et de yoga. Une des pièce de la maison est une sorte de laboratoireelle expérimente différents mélanges d’huiles essentiels pour en faire des médicaments Après une semaine passée à ses côtés, mes narines sont tellement saturées de centaines d’odeurs d’huiles différentes que je n’peux même plus faire la différence entre l’odeur du chocolat et d’la merdasse …

1030

Ce qui est très intéressant dans ce Wwoofing, c’est que l’on fait toujours quelque chose de différent : cours d’anglais avec les enfants handicapés Okay, faire un Pierre-Feuille-Ciseaux avec ces gosses là c’était chaud mais j’ai tenu bon : « PAPIER ! Whouhou, toi aussi ? Bon aller, t’as gagné ! Bravo *tape dans ses mains* », faire des décos pour un évènement municipal Masako-san est chargée du projet !, un peu de jardinage par-ci, un peu de travail dans le champ par-là.

 

1039

Elle prend aussi le temps de nous organiser plein de petits moments « découvertes » : chaque matin nous avons le droit à une vidéo sur la « culture japonaise » en prenant notre petit dèj’, nous avons fait un tour dans un jardin botanique pas très loin de la maison et elle a même organisée une séance « kimono » avec l’aide de ses élèves adultes se sont amusées comme des petites folles à nous habiller !. J’ai eu beau passer plus de sept mois au Japon, c’était la première fois que j’me retrouvais sapée comme ça ! Attention ! Je parle bien ici du KIMONO ; la tenue avec 2 à 3 épaisseurs de robes et 5 ceintures pires que des corsets, non du YUKATA ; la tenue d’été japonaise légère et beaucoup moins contraignante !

.

Si l’on met de côté le vieux con d’père qui dit à peine bonjour et attend de son épouse qu’elle exécute ses moindres désirs avant même qu’il les formules « et le riz ? Il est où ? » *derrière toi trou du cul ! T’as juste à tendre le bras >o< et les repas peu variés a eu l’impression de bouffer uniquement du riz, des œufs et du radis toute la semaine O.o, ce Wwoofing est très sympa !

1041

La semaine prochaine : Fin du Wwoofing et Retour à Tôkyô !

Note : la vidéo du Road-Trip Mère-Fille est disponible sur le journal de bord de la semaine précédente !

.