japan_wallpaper_by_horizonpl

 

D’après ce que j’ai pu comprendre, il semblerait que la France connaisse un mois de Mai des plus pourri. Donc impossible de m’étaler sur les températures estivales qui règnent actuellement sur l’archipel avec des pics de chaleurs montant jusqu’à 29°C Lundi et Mardi, impensable de me plaindre de devoir me tartiner de crème solaire 3 fois par jour pour éviter de cramer ou de déclencher une combustion spontanée et il serait des plus indécent de signaler que je passe mon temps dans les magasins de glace à tester toutes les saveurs chelous existant au Japon !

 

289348f183504eff1614575e021717b6

Loin de moi l’idée de vous faire grimacer de jalousie

Mais pas d’inquiétude, j’ferai moins la maline à partir d’aujourd’hui car la « Saison des Pluies » a officiellement commencé le 28 Mai ! Autrement dit, mon pire cauchemar arrive : LES CHALEURS HUMIDES … J’en tremble déjà de dégout …

Pour pouvoir profiter pleinement de Tôkyô en mode « canicule », il s’agissait de mettre en place des stratégies pour survivre aux journées suffocantes qui m’ont permises de démentir une des légendes courant sur la population Nipponne : je le dis et je l’assure ; MÊME LES JAPONAIS PEUVENT PUER LA TRANSPIRATION ! (cf : ... ne rien oublier !) La palme de la puanteur revenant aux collégiens et lycéens en pleine puberté ! rappelons que trouver un déo au Japon s’apparente à trouver une pépite d’or dans la Seine …

 

a111534-0Afin de ne pas mourir de chaud et d’étouffement, je ne suis jamais sortie avant 15h30 durant toute cette semaine chaleurs de midi et sortie de cours à 15h, horreur absolue dans les métros … et le matin déferlement des touristes.  J’occupe mes matinées en grasse mat’ dans la fraîcheur matinale la grasse mat’ chez moi c’est jusqu’à 8h30 mais bon … et surtout dans la préparation de tout un tas de trucs pour mon retour en France genre préparer les programmes pour mon taf en Centre de Loisirs, préparer et réserver les vacances d’été, préparer et réserver la Lune de Miel de Ryohei et Miki parce qu’ils m’ont dit les yeux papillonnant d’étoiles « On te fais confiance 

Et puis rappelons que Tôkyô n’est pas surnommée « La Ville qui ne dort jamais » pour rien ! Que ce soit pour aller faire mes courses ou chercher des cadeaux je trouve TOUJOURS un magasin, resto ou bar d'ouvert à n’importe quelle heure (en particulier à Shinjuku !).

 

1090-2

Les fins d’après-midi sont particulièrement propices aux visites en tous genres : les touristes transpirants et éreintés de leur journée marathon rentre en trainant des pieds avec leurs bouteilles d’eau vides à la main vers leurs hôtels. On peut ainsi profiter des parcs, temples ou expos avec seulement trois pelés et deux tondus aux alentours. Le rêve !

.

Mon début de semaine à surtout été consacré aux visites « en intérieur » car la chaleur était encore tellement pesante même après 16h qu’il fallait bien trouver un endroit ou la clim’ m’empêcherai de m’effondrer et de fusionner avec le bitume

 

1092

Direction donc l’Expo Sailor Moon, manga des années 90 qui fut LE TOUT PREMIER MANGA SUR LEQUEL LA MINI-MOI POSA LES YEUX ! C’est au 52ème étage de la Mori Tower (Ropponggi) et entourée de baies vitrées avec une vue sur la Capitale à donner le vertige que se déroulait cette superbe exposition retraçant l’histoire de la célèbre série des Guerrières en uniformes ! Cette expo est aussi un coup de pub pour relancer la nouvelle version de l’anime actuellement en cours ainsi que de promouvoir les TRES nombreuses comédies musicales autour de ce manga. Mais bon, c’est très sympa de déambuler à travers les planches originelles de l’auteure, des goodies vieux de 20 ans ou de prendre quelques photos avec les personnages grandeur nature !

Mon billet incluant une entrée pour le Musée d’Art Contemporain situé à l’étage au-dessus, je suis passée d’un extrême à l’autre en l’espace d’un escalator ! Excellente expo présentant une dizaine de productions d’artistes japonais vraiment très interessantes vous vous souvenez de la Danse Contemporaine ? Ben l’Art Contemporain c’est pareil : perché mais fun ! Perso avec un Master en Histoire de l’Art j’suis plus habituée à la dernière catégorie =D.

 

64

Autre petite visite très sympa lorsque l’on cherche à fuir les grosses chaleurs (ou la pluie !) : le Centre d’Apprentissage à la Sécurité d’Ikebukuro (Ikebukuro Bosaikan). Ce bâtiment regroupe plusieurs sortes « d’ateliers » vous permettant de vous initier aux gestes à effectuer en cas de dangers ou de catastrophes naturelles (simulateur de tremblement de terre, utilisation extincteur, parcours dans un couloirs enfumé). En plus d’être très ludique j’me suis bien marré !, ce « stage » d’environ deux heure est TOTALEMENT GRATUIT !

C’était vraiment très sympa et enrichissant ! Je conseil à tous les gens de passage à Tôkyô de faire un petit tour par ce Centre ! En plus de tester un fort tremblement de terre, vous en apprenez pas mal sur les gestes à faire en cas de situations périlleuses !

 

1135

Je pensais que mes péripéties sociales seraient concentrées sur les retrouvailles avec les copains de Tôkyô qui semblent tous être devenu relativement blasés et n'ont pas grand chose de nouveau à me raconter après 6 mois de séparation ... du coup vaut mieux pas trop que je la ramène avec mes road-trip sinon ils font la grimace ... mais c’est plutôt au niveau de la « vie à la Guest House » que j’ai connu pas mal d’aventures : entre les personnes qui défilent dans la chambre chaque jour (une arrive, une autre repart, « un vrai moulin »), j’ai tout de même pu nouer de bonnes relations avec trois des filles qui restent à peu près aussi longtemps que moi : une Japonaise fan d’un groupe de musique actuellement en tournée à Tôkyô et qui, tous les jours, en vraie groupie, suit les moindre fait et gestes de ses Idoles je pensais qu’elle avait 28 ans … et puis elle m’a avoué en avoir 40 … Le choc !

1136

Une Italienne en voyage touristique un peu perdue qui ne demande qu’à tout découvrir de la culture Jap’ et enfin une Chinoise. Cette dernière a grandement contribué à rehausser mon estime du Peuple Chinois : à peine 20 ans, partie seule pour étudier le japonais et rechercher un emploi dans l'archipel, elle est très débrouillarde et toujours souriante une rareté chez les chinois !.

 

Les deux asiat’ ne comprennent pas un mot en anglais et l’Italienne ne parlant pas du tout Japonais, je m’occupe des traductions dans notre chambre ou lors de nos diner ensemble. Ambiance bonne enfant et entraide dans la chambre jusqu’à SON ARRIVEE : une autre Chinoise "Mais naaaan, je vis en Australiiiiiie ! Alors je suis Australiiiiienne !!!" originaire d’Hong Kong, maitrisant relativement bien l’anglais et comptant parmi les filles les plus horripilante que j’ai rencontré jusqu’à maintenant.

 

354dac3d64510f521175c65d9e7f037c

Tartinée d’une couche de maquillage comme j’en ai rarement vu sa face est tellement fardée de blanc que le reste de son corps ressort jaune vomi, elle « voyage » au Japon car tous ses amis lui ont conseillé d’y aller. Au vu des innombrables cicatrices et pansements présents sur son corps et son visage, je crois qu’elle nous a pris pour des jambons … Comme si on n’pigeait pas qu’elle venait sur l’archipel pour faire passer sous le scalpel la moitié de son corps !

Mais l’horreur absolue est arrivée au moment de sa première nuit : elle ronfle, pète, pue et gueule dans son sommeilMerci à mon frère pour m’avoir soufflé son surnom : Le Troll !. Une h.o.r.r.e.u.r … jamais aussi mal dormi ! Finis par me lever à 6h30 complètement exténué pour trouver au pied de son lit … MEINE KAMPF !

WHAT THE FUCK ?!?!

.

Heureusement sur les trois jours ou elle est restée, nous n'avons eu à la supporter que deux nuits parce que Mme est partie faire la fête dans un club de Shibuya et à louper le dernier train ! Errer pendant toute une nuit ahahaha !!! avant qu'elle reprenne son sac à dos rose bonbon barbie et nous laisse enfin dans notre quiétude nocturne ...

 

1141

 

La semaine prochaine : derniers jours à Tôkyô, direction Yokohama !