20 septembre 2015

Le mois AVANT le Départ

    ~ Vendredi 21 Août, au petit matin. Après un coup d’œil sur le réveil qui ne devait sonner que cinq minutes plus tard mwaha ! comment j’t’ai devancé engin de malheur ! aujourd’hui tu m’auras PAS ! la première pensée qui frappa mon pauvre esprit encore somnolant fut « Iiiiirk ! Départ dans un MOIS ! ». Au-delà de l’hystérie momentanée au saut du lit et d’un chant euphorique sous la douche, cette prise de conscience fut rapidement reléguée en arrière-plan face à la journée... [Lire la suite]

22 janvier 2016

Rapport Mensuel : Quatrième Mois

AHAH ! Que tous ceux qui, avant mon départ, médisaient en me sortant des trucs du genre « Pff, pas la peine de prendre un PVT, tu vas jamais tenir plus de trois mois au Japon … prend un visa touriste. »/ « T’es jamais partie toute seule et là tu veux passer un an à l’aut’ bout du Monde ? Me fait pas rire, j’te revois le mois prochain ! »/ « Franchement, jamais tu seras intégrée là-bas, c’est le Japon … et les bridés ils sont chelous. Tu vas déprimer et revenir avant Janvier... [Lire la suite]
24 janvier 2016

Semaine du 10 au 23 Janvier

. Aaaaaah, le Kantô ! Région du Japon ou se concentre le plus d’habitants au Km carré, une zone balayée par la pollution en provenance de Chine et une Capitale que certains surnomment « La ville en Erection » en raison de ses innombrables bâtiments culminants à des hauteurs qui te font frôler le claquage des cervicales. C’est après plus de huit heures de trajet en bus de nuit départ de Kyôto 22h45, arrivée à Tôkyô vers les 7h15 que j’ai de nouveau posé les pieds à Tôkyô ! Accueillie par un froid polaire,... [Lire la suite]
17 avril 2016

Semaine du 10 au 17 Avril

    Après avoir rédigé tout un tas de paperasses administratives concernant mon changement d’adresse, après avoir vidé mes placards de nourriture en confectionnant quelques dernières petites douceurs "Chloé-chan, ne t’en vas pas ! Je veux continuer à manger tes gâteaux" , après avoir enfourné tous mes fringues dans ma valise, dis adieux à mon matelat insignifiant «  A jamais ! Instruments de torture qui a tant fait souffrir mon pauvre dos ! » et finalement vendu ma bien-aimée... [Lire la suite]