Pour mieux vous faire partager mes différentes expériences d’hébergements au Japon, j’ai organisé les articles de la catégorie « Un toit au-dessus de la tête » comme suit : 1) une définition du type d’hébergement, 2) les avantages et inconvénients, 3) mes retours d’expériences.

 

Ces articles sont mis à jours selon mon vécu, n’hésitez pas à vérifier les nouveautés !

.

Les Guests Houses

 

04

 

Lorsque je préparais mon début de PvT, une question me revenait sans cesse : « Mais c’est QUOI la différence entre une SHARE House et une GUEST House ?! ». Eh bien après avoir testé les deux je peux vous assurer que ces deux types d’hébergements ne sont ABSOLUMENT PAS pareils ! Prenez garde lorsque vous faites votre choix …

Définition : Une Guest House est une sorte de logement/auberge de jeunesse. L’idée principale étant « d’accueillir des voyageurs et de leur permettre d’accéder aux utilités basiques de la vie de tous les jours » comprenez : pouvoir dormir et se laver, faire une lessive. Disons que les Guest House sont un peu comme nos Gites d’étapes en montagne !

A la différence des Share House, il n’est pas nécessaire de rester un mois pour pouvoir espérer obtenir une chambre dans une Guest House. Vous pouvez poser vos valises d’une nuit à plusieurs semaines dans un dortoir moyennant un prix très raisonnable ! Dortoirs, douches, toilettes communes et cuisine (micro-onde, réfrigérateur, éviers) sont mis à votre disposition.

Astuce : Dans de nombreux cas, il est possible de séjourner gratuitement dans les Guest House moyennant environ 4 heures de travail : ménage, accueil etc … Pour cela, parlez-en avec le staff de votre Guest House.

.

Avantages :

- Le prix ! Mais attention, seulement si vous rester moins de quinze jours ! Au-delà, il est beaucoup plus intéressant d’opter pour les Share House !

- Rencontrer des voyageurs du Monde entier !

- Très pratique pour les arrêts de courte durée !

 

Inconvénients :

- Vous serez majoritairement logé dans des dortoirs : les gens qui partagent votre chambre entrent et sortent à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

- Les odeurs … (les staffs ont beau laver tous les jours, un sac de BackPacker ça sent à trois kilomètres …)

- Les personnes séjournant avec vous déménagent trop rapidement sans que vous puissiez vraiment faire connaissance.

Personnellement, c’est le type d’hébergement que j’ai le moins apprécié sur l’ensemble de mon séjour au Japon ! Aucune intimité, RIEN POUR CUISINER frustration intense, pas de véritable coin ou poser ses affaires, connexion merdique, bruyant, puant, etc … mieux vaut faire un TRES RAPIDE stop …

05

 .

Holiday View Inn (Okubo, arrondissement de Shinjuku, Tôkyô)

02

Lorsque j’ai opté pour un hébergement de type Guest House, j’avais en tête les nombreux établissements du même genre à Kyôto dans lesquels j’avais rendu visite à plusieurs amis séjournant là-bas. Salle commune animée, des murs et couloirs colorés, des pièces spéciales pour regarder la télé, une mangathèque etc …

Un ptit truc sympa et convivial quoi !

Mais ça, c’était à Kyôtobon okay, mes potes m’ont assuré qu’il y avait de très bonnes Guest House aussi à Tôkyô …

 

01

Disons que l’établissement ou j’ai posé mes valises ne suivait pas vraiment l’image que j’avais commencé à me bâtir des Guest House ! Le gros point noir de cet établissement est le fait qu’il ne possède pas de « Salle Commune » : nulle part ou se poser dans un canapé pour papoter avec les autres occupants ! On pourrait croire que la cuisine serait un lieu de rencontre et d’échange mais le fait que, dans le micro-espace nommé « cuisine », on ne trouve qu’un micro-onde, un réfrigérateur prévu pour une personne et demie et un évier, on comprend vite pourquoi personne ne s’y attarde ! Les douches sont microscopique et les lavabos au milieu des couloirs …

 

03

Cette Guest House possède bien un toit-terrasse assez sympa mais rare sont les occupant qui, après une journée de crapahutage à travers la Capitale, ont le courage de monter jusqu’au 5ème étageLa connexion est particulièrement mauvaise : elle saute toute les demi-heures (je soupçonne les Patrons de faire ça pour obliger les occupants à bouger). Impossible de faire un skype convenable !

.

 

2b935f8426083d515ad96adc362fe9c7

Un mystère entoure les propriétaires de cette Guest House : à mon arrivée, je pensais que les personnes m’ayant accueillis étaient les Proprio (des Phillipins) ; sympas, même si le bonhomme est relativement lourd avec ses « Hey Men ! » « Did you have lunch ? » « Did you have diner ? » « What’s your plans today ? » vous donne parfois envie d’lui gueuler « MAIS T’ES D’LA POLICE OU QUOI ?! ». Mais au cours du séjour, des bonhommes en costard-cravate ont débarqué et ont pris possession de l’accueil pour accueillir les nouveaux arrivants et sont passés checker tous les dortoirs.

Pas de sourires, des costards-cravates par 29°C, des smartphones derniers cris, un ptit Pépé entouré de quarantenaires et des Mercedes garées devant la Guest House … ? PTIN MAIS CETTE BARAQUE EST GEREE PAR DES YAKUZAS ?!?!!

Ils sont restés deux jours avant de repartir sans laisser de traces

.

 

chaos_by_agarwen-d36iveg

Il faut souligner que le quartier d’Okubo est, certes bien placé (15 minutes à pieds de la grande Gare de Shinjuku), mais que c’est aussi le quartier « Asiatique » de Tôkyô (comprenez que toutes les AUTRES ethnies asiatique y ont établis leur QG : Coréens, Thaïlandais, Taiwanais, Népalais, Indiens ! Par bonheur, les Chinois se sont exilé vers une autre partie de la Capitale). Cette zone est donc un peu chelou : des gens qui t’agressent dans la rue avec leurs photos d’enfants africains en te gueulant en anglais « Please ! Save kids ! Give us money ! » première fois en huit mois que ça m’arrive de m’faire démarcher d’la sorte !, des rues TRES bruyantes (alors que normalement au Japon, les rues sont très calmes une fois éloigné des grandes artères) et assez crade, une galère pour trouver quelqu’un parlant Jap’, bref’ l’impression de ne plus être au Japon :S

 

Yokohama Central Hostel

 

1188

Le principal attrait de cette Guest House est sa situation géographique : à la fois en face du Stade de Baseball de la ville (les plannings de matchs sont affichés dans le Hall et vous pouvez réserver sans problème une place pour assister à l’une des rencontres), elle est aussi à deux pas du quartier chinois de Yokohama et à 30 minutes à pied de la zone Minato-Mirai ! Autant dire que lors de mon séjour là-bas, je n’ai pas dépensé un yen en transport !

 

Yokohama 1

Cette Guest House est tenue par une famille de Japonais maitrisant assez bien l’anglais (enfin surtout le jeune patron !). Dotée de quatre chambres avec six lits chacune, elle fait moins « moulin-hotel » que certaines autres Guest House : vous avez vraiment l’impression d’intégrer une sorte de « maison ». Vous avez à votre disposition une VRAIE cuisine ainsi qu’un frigo spacieux : deux éléments important si vous souhaitez rester longtemps ! Un salon à la japonaise permet de rencontrer et papoter avec les patrons et les autres voyageurs tout en jouant à des jeux traditionnels japonais mis à disposition !

 

Yokohama 2

L’établissement propose un petit déjeuner composé de deux tranches de pain à tartiner avec les nombreux parfums de confitures disponibles ainsi que du thé et du café. Certes, c’est un peu light, mais on est plutôt content de ne pas avoir fait de petit dèj’ gargantuesque lorsque l’on se promène dans les rues du quartier chinois BOULETTES DE SESAME J’VOUS AIME <3 ou sur la jetée du Port glaces, crêpes, smoothies ~

 

.

two_backpacks_by_zancan-d3urrgs.