1080-7

C’est avec les ongles plein de terre et une sacrée lessive à faire que j’ai terminé ma première semaine de Wwoofing ! La deuxième a commencé sur le jour de congé hebdomadaire ! Jour de folie à la campagne : grasse mat’ jusqu’à huit heure ouais ben pour moi c’est la grasse mat’ et annulation de la journée de promenade dans le parc de la ville voisine pour cause de mauvais temps. Zut.

 

1050

Mais bon, après une semaine les pieds dans l’champ et les oreilles pleines de cris d’enfants, ça a du bon de végéter sur son lit devant l’ordi eh oui, la flemmitude aiguë peut même parfois toucher les personnes débordantes d’entrain !. Heureusement, le temps s’est amélioré et Ma Paresseuse Personne ainsi que Karen, l’autre wwoofeuse mexicaine, avons trouvé la motivation d’aller faire un tour de vélo dans les environs pour explorer les zones ou s’étendaient des rizières à perte de vue et des forêts de bambous tous les kilomètres ! Pas grand-chose d’autres à faire dans la ville d’Hitachinaka alors pour améliorer notre repas quotidien, je me suis lancé dans la confection de quelques pâtisseries. Résultats plus ou moins probant … note : ne faites JAMAIS confiance à ce qui se nomme « la crème de chocolat » vendu en SuperMarché ….

 

1061

En charge d’un évènement communautaire, Masako-san nous a embauché pour peaufiner les derniers préparatifs du « Jour Papa-Maman-Enfant : jeux et chansons du Monde ». A peine terminé de décorer la salle qu’une quinzaine de bambins en couche-culotte ont débarqué dans les bras de leurs parents. Sûr que les gamins étaient à croquer, mais gérer Takeshi-kun (1 ans et trois mois) qui tente de s’échapper de la salle toutes les cinq secondes, empêcher Mio-chan (9 mois) de transformer le rideau de la scène en son casse-croûte de 10h ou encore sauver Soma-kun (1ans) d’une noyade mortelle dans la piscine à boules, c’est du SPORT ! ajoutons aussi à cela : accompagner Masako-san dans ses danses hyperactives pendant que les Mamans à moitié endormies tentent de suivre le mouvement « DADDY FINGER, DADDY FINGER, WHERE ARE YOU ?! »

 

1064

Pour nous remercier de notre dévotion, notre hôtesse nous a payé un tit resto’ et emmené dans l’un des MEILLEUR ONSEN DU JAPON (troisième au classement national !) ! Quoi de mieux que de se délasser pendant des heures dans une eau chaude, parfumée, avec les étoiles en couverture ? Bonheur ~

J’étais tellement zen en sortant que, au moment d’me rhabiller, j’me suis sentie un peu agressée quand mon portable s’est soudain mis à brailler et que j’ai vu au moins dix message et cinq appels en absence.

« CHLOE TU VAS BIEN ?! L’ETAIT OUF C’TREMBLEMENT DE TERRE ! »

What ?

Quel tremblement de terre ?

 

671c6290830b5bc2a6565d1a793755a9

J’ai rejoint Masako-san et Karen qui étaient scotchées avec une dizaine d’autres personnes devant la télé. Elles m’ont confirmé que, en effet, y’avait eu quelques secousses (« Mais le bâtiment est neuf donc c’est normal que dans les sources tu n’es rien sentie Chloé-chan ! »). D’après les infos, le ressentit dans la Préfecture d’Ibaraki était de 4,5 (en Shindo, pas en richter), mais à Tôkyô cela est monté jusqu’à plus de 5 ! Time line Facebook paniquée des copains basés dans la Capitale. Et moi qui leur répond « Perso rien sentit : OKLM dans un onsen =D ».

TOUTEFOIS !

Toutefois j’ai moins fait la maligne le lendemain …

 

japan__s_little_savior_by_kaiminamoto-d3c1jbe

Nuit bien reposante, délassée après le onsen, tit check du portable à 6h30 parce que le soleil en pleine gueule ça réveillerai même Ronflex QUAND SOUDAIN !

TREMBLEMENT DE TERRE !

La maison ou loge les Wwoofeurs étant une bâtisse traditionnelle japonaise en bois, j’l’ai bien sentie TREMBLEE. Au moins 30 seconde pendant lesquels j’me suis demandé si j’survivrai à son effondrement en m’roulant en boule dans les couvertures et sous les trois futons que j’avais superposé tortue carapace ! ! C’était pas mon premier tremblement de terre, mais c’était clairement le plus long !

 

1083

Une nouvelle Wwoofeuse nous a rejoint au cours de la semaine : Christine, une Californienne s’offrant un road-trip de deux semaines pour fêter la fin de ses études. Pas de doute sur sa nationalité ; Américaine des Etats du Soleil (« Amaziiiiiiiiiiing ! So cuuuuuuuuuteTrès sympa même si ses réflexions de non-initié à la culture asiatique m’ont parfois exaspérée : « Je ne mange pas de chien, cela pose problème ? » ptin ça f’sait longtemps qu’on m’l’avait pas sortie celle-là ! « C’est EN CHINE qu’ils mangent les chiens … »

Vu qu’on était à présent un bon petit groupe, j’ai lancé plusieurs idées de soirée bouffe pour sortir de nos éternels repas restes-du-convinent-store-et-haricots-radis-du-jardin. Au menu Okonomiyaki, dango, dorayaki et gyozas ! En plus d’avoir mieux mangé, on a bien rigolé !

 

1077

La fin de la semaine est arrivée très rapidement et Masako-san s’est rendu compte qu’il y avait encore plein de travail à faire dans le champ donc ELLE NE NOUS A PAS MENAGE LE DERNIER JOUR ! Journée très chaude mais heureusement très venteuse, courbée pour récolter tous les haricots 10 KG MA GUEULE !, les fuki ou « ombrelles de Totoro » pour les fans de Ghibli, rempoter les poireaux et finir de désherber le jardin. K.O !

 

1080-3

Mais vu que c’était notre dernier soir ensemble, on a quand même pris le temps de faire une « veillée ». Masako-san avait préparé une sorte d’origami-message d’adieu pour chacune d’entre nous et nous avons laissé nos remerciement dans son ENORME livre d’or ! Le lendemain, au moment de partir, elle nous a offert tout un tas de petits cadeaux : pâtisseries, serviettes de toilette aux imprimés japonais, baguettes, papier à origami et UN KILO D’HARICOTS CHACUNE ! Après des aux revoir très affectueux, j’ai réembarqué vers la Capitale Nipponne !

Je suis vraiment très heureuse d’avoir retenté l’expérience Wwoofing ! Voilà qui contrebalance avec ma première tentative hard-core ! Notez toutefois qu’en plus d’une hôtesse pleine de vie, j’ai séjourné avec d’autres Wwoofeuses : c’est toujours plus sympathique de travailler et transpirer ensemble !

 

1084

 J’ai choisi de retourner à Tôkyô deux petites semaines pour profiter encore un peu de différents aspects de la Capitale et retrouver quelques amis de mon premier mois au Japon. Voulant être bien située, j’ai posé mes valises à Shinjuku ! Cette fois, pas de Share House ni d’hôtels : test d’un nouveau type d’hébergement, les Guests Houses ! ouep, la semaine prochaine, encore un article de la Catégorie « Un toit au-dessus de la tête » ! Ca va faire quatre semaines que vous y avez droit mais bon … Bon … loger avec huit personnes dans la même pièce c’est pas vraiment extra mais j’m’en accommode.

Contre toutes attentes, ce ne furent pas mes amis Tôkyôïtes qui me contactèrent en premier mais les Kyôtoïtes : débarquement de la moitié de mon ancienne Share House du Kansai ! Ils se sont organisé une petite virée ensemble à la Capitale pour le week-end et l’on en a profité pour passer du temps ensemble ! Ptit moment nostalgique dans les ruelles crados du Golden Gai : le célèbre quartier de Tôkyô ou sont regroupés tout un tas de petits Izakaya pittoresque si vous regarder la photo Google-Map, cela fait penser à un camp de Roms … mais bon, c’était fun !

1080-6

La semaine prochaine : des balades et expo’ à travers Tôkyô ! Des retrouvailles et beaucoup de « Kanpai » !

.