Earthquake 2

Etant situé à la rencontre de quatre plaques tectoniques (celles du Pacifique, des Phillipines, d’Okhotsk et de l’Eurasienne comptant elle-même trois sous-plaques), le Japon est pile poil sur ce que l’on nomme « la Ceinture de Feu du Pacifique ». L’archipel connait ainsi plusieurs milliers de secousses par an, la plupart étant heureusement d’intensité très faible.

 

Shinjuku2

Si vous êtes terrifié à l’approche de votre voyage au Japon par ce petit détail lié au territoire, dites-vous que vous posez les pieds dans le pays ayant la meilleure technologie antisismique du Monde ! Mieux vaut se prendre un séisme de magnitude 9 au Japon qu’un de magnitude 6 à Mexico !

Que ce soit les bâtiments modernes OU les bâtiments traditionnels, la plupart sont construits selon des techniques antisismiques réfléchies, testées et qui, au fil des siècles ont fait leurs preuves. Prenons l’exemple des Pagodes japonaises : le bâtiment est construit autour d’un axe central permettant à l’édifice de suivre le mouvement des tremblements de terre sans s’effondrer ! Nombreux sont les gratte-ciels japonais à suivre ce principe bon par contre comme ça « suit le mouvement », vous les voyez pas mal tanguer et cela ne s’arrête pas en même temps que le séisme

 

Au Japon, il existe deux façons de mesurer un tremblement de terre :

california-earthquake_news-1

.

1) la Magnitude, qui permet de mesurer la quantité d’énergie libérée par le foyer d’un séisme l’épicentre quoi, là où tout a commencé !. Il existe plusieurs échelles de mesure mais celle généralement utilisée est celle de Richter qui va de 1 (peu/pas ressentit) à 9 (dégâts sur plus de 1000km à la ronde, qualifié de « Dévastateur »).

.

Gif

2) Le Shindo : qui permet de mesurer l’intensité du séisme à la surface de la terre : autrement dit, comme L’HUMAIN le ressent. L’échelle va de 0 à 7 (calculé en fonction de l’accélération du sol). Pour un même tremblement de terre de magnitude 6 ; vous pouvez ainsi avoir différent Shindo (6 à Tôkyô, 5 à Yokohama, 3 à Chiba etc …).

.

Le Japon connait ensuite deux sortes de Tremblement de terre : ceux dont l’épicentre se trouve sous la terre (comme celui de Kumamoto en Avril 2016) qui pousse et déforme le territoire beaucoup de Japonais de Kyûshû pensent que d’ici la fin du siècle, leur île risque d’être séparée en deux … et ceux dont l’épicentre est en mer. Le problème avec ces derniers est qu’ils génèrent des Tsunamis.

Le Japon a beau être à la pointe des technologies antisismiques, maîtriser un tsunami est quasiment impossible : les berges ou barrières qui brisent les petites vagues ne font qu’augmenter la puissance de Tsunami.

.

Que faire en cas de Tremblement de terre ?

 

Earthquake

Si un gros tremblement de terre survient, vous serez alerté par l’alarme installée dans chaque téléphone portable vendu au Japon moment angoissant ou l’ensemble des portables de tes potes, collègues ou du wagon se mettent à brailler « JISHIN DESU ! JISHIN DESU ». Cette alarme s’enclenche 1 à 2 minutes avant le tremblement de terre ou pendant = .= genre t’es pas au courant que ça secoue.

Si vous êtes dans un bâtiment : planquez-vous sous une table et accrocher vous à un pied de table abritez-vous sous un truc quoi !. Ne vous en faites pas pour le gaz qui est automatiquement coupé.

Si vous êtes dans la rue : éloignez-vous des bâtiments au risque de vous prendre un objet sur la tête et placez-vous au milieu de la rue (les feux passent tous au rouge)

Si vous êtes dans le train : celui-ci s’arrêtera automatiquement.

Lorsqu’il y a un tremblement de terre de niveau Shindo 4,5, pensez à allumer votre télé immédiatement pour avoir plus d’info (des bandes d’infos défilent sur la zone supérieure de toutes les chaines et renseignent sur l’épicentre, la magnitude et le Shindo). Notez qu’après un séisme supérieur à un Shindo 4,5 le réseau téléphone est souvent saturé (tous l’monde appel tous l’monde !).

 

1384f6ff1cd2719483989a42d56993b2

 

Ikebukuro Bosaikan (Centre d’apprentissage à la Sécurité d’Ikebukuro)

Si vous êtes décidez à rester au Japon sur une longue période, vous passerez immanquablement par la case « inscription d’adresse à la Mairie » ou l’on vous fournira tout un tas de paperasses et de consignes de sécurité en cas de tremblement de terre.

téléchargement

MAIS SEULEMENT EN JAPONAIS !

Vachement pratique lorsque tu viens d’un pays non-sismique et que tu n’as absolument aucune idée de ce qu’il faut faire en cas de secousses … C’est pourquoi je conseille à ceux de passage par Tôkyô de vous réserver deux petites heures pour aller apprendre tout en s’amusant les procédures au Bosaikan d’Ikebukuro !

Pour commencer on vous installe dans une petite salle de projection pour assister à un film sur le tremblement de terre de Mars 2011 expliquant son pourquoi, son comment et l’expérience que les Japonais ont pu tirer de cette catastrophe. Beaucoup d’images inédites et très impressionnantes de la dévastation qui à suivit le tsunami mais aucune référence à l’incident nucléaire.

Vous êtes ensuite conduit dans un simulateur de tremblement de terre vous permettant de tester la secousse qui fut ressentie en 2011 (Shindo : 7).

 

Japan-2013-909_web-lrg

Alors … j’peux vous assurer d’un truc : un Shindo 7 c’est carrément terrifiant … Jusqu’à maintenant, je n’avais senti que des Shindo 4-5 et ça gigotait pas mal mais alors un 7 ! Ca vous jette par terre et même une fois par terre vous êtes balancé dans tous les sens ! Maintenant j’sais qu’en cas d’secousses, faut qu’j’me trouve un pied de table et m’y accroche comme à une bouée de sauvetage O.o

 

6a010536fa9ded970b01a3fcf2a66e970b

L’atelier suivant consiste à comprendre comment utiliser un extincteur (différent de chez nous), à apprendre à gueuler « KAJI DA ! » (« Y’A L’FEU ! ») et à balancer une volée sur un écran avec un feu artificiel ! Enfin, vous terminé par une séance « s’échapper d’un bâtiment en feu plein d’fumée-sa-mère-on-y-voit-rien » : vous patienter dans une sorte de salle d’attente puis, quand l’alarme se déclenche, une porte s’ouvre dans un couloir enfumé et vous devez avancer courber en deux z’ont des détecteurs qui râle si vous n’êtes pas suffisamment courbé ! et devez trouver parmi tout un tas de portes celle qui vous mènera à la sortie !

Pensez à jeter des pièces de 5 yen dans les temples que vous visitez en priant pour que ça ne secoue pas trop. N’oubliez jamais qu’au Japon, il n’existe aucun endroit 100% safe dixit Japonais

.